• Maison Blaise NYC

Cinq minutes de magie à distance grâce à l'orchestre philharmonique de Radio France

To read this article in english, click here.


Les performances à distance sont devenus courantes dans le secteur de la musique depuis le début du confinement. Les foules ne pouvant se rassembler, fans et artistes se sont tournés vers la technologie afin de pouvoir partager des moments musicaux. J’ai constaté avec joie que la musique classique était amplement représentée en ligne, et faisait figurait même en tête d’affiche malgré les conditions actuelles. Le concert en live de Pâques d’Andrea Bocelli à Milan sur Youtube a explosé des records d’audience, avec un public de plus trois millions pendant la diffusion live et plus de vingt-huit millions de vues accumulées dans les 24 heures suivant la publication en ligne.


Il y a quelques semaines, ma soeur m’a envoyé la vidéo d’un concert à distance lors de notre échange hebdomadaire de recommandations musicales par email. J’ai été complètement séduite par la musique et le montage émouvants de la vidéo intitulée “100 musiciens de l’orchestre Philharmonique de Radio France jouent Charlie Chaplin pour UNICEF.”


Ce concert à distance fut mis sur pied par l’orchestre afin d’aider l’UNICEF dans leur appel aux dons pendant la crise pandémique. Dirigé par le chef d’orchestre Mikko Franck, chacun des musiciens enregistra le “Love Theme” du film Les Temps Modernes de Charlie Chaplin chez soi. J’ai eu la chance de pouvoir interviewer deux de ces artistes pour en savoir plus sur ce qu’il en était de travailler de cette manière peu habituelle.

Emmanuel André, violoniste de l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Emmanuel André fait partie de l’orchestre depuis maintenant plus de vingt-cinq ans. Il rejoint l’ensemble prestigieux avant même de terminer ses études d’histoire de la musique au conservatoire de Paris (CNSM Paris) et d’obtenir un premier prix de violon du conservatoire de Lyon (CNSM Lyon). Emmanuel m’ expliqua que le plus difficile au début du confinement fut de se remettre de la frustration causée par les événements: la saison de l’orchestre fut complètement annulée, et les stages musicaux d'été pour jeunes qu’il anime tous les ans furent eux aussi rayés du calendrier.

Une fois s'étant remis de sa déception initiale, Emmanuel se repris, décida d’organiser ses partitions et de se focaliser sur ses morceaux préférés du répertoire. Quant à la sélection du thème pour la vidéo de l’UNICEF? “La musique des Temps Modernes a été proposée par une jeune contrebassiste, et approuvée par tous les musiciens !”


Les instrumentistes n’eurent que deux petits jours pour préparer et enregistrer le morceau, ce qui ne fut pas un exercice facile. “il y avait les contraintes techniques [...] partition qu'il fallait dérouler sur l'ordinateur , échafaudage pour placer le téléphone , et...le parquet qui grince au moment où on ne souhaite pas ! La dernière partie , en voix fermée m'a vraiment posé des problèmes et j’ ai mis une bonne journée à obtenir un résultat convenable!”

La violoniste Anne Villette en plein exercice d'enregistrement chez elle pour la vidéo du concert à distance.

J’ai aussi récolté un témoignage d’ Anne Villette, violoniste du “Philhar” également, depuis 1986. Musicienne au registre varié, elle a fait partie de l’Orchestre de Chambre D’Europe auparavant et a aussi joué plusieurs années au sein d’un groupe de jazz ainsi qu'un orchestre de tango. Elle reconnaît que son jeu n’a pas été affecté par le confinement, mais que jouer pour la vidéo des Temps Modernes fut une vraie aventure en elle-même. Afin de pouvoir s'imprégner de la musique, Anne dû écouter la bande son originale du film plusieurs fois avant de pouvoir s’enregistrer tout en suivant une piste de référence donnée à tous les musiciens dans ses écouteurs.


“Cette bande-son était ultra-minimaliste avec piano, harpe et contrebasse plus le fameux click pour une parfaite synchronisation !” Le click est un son répétitif qui joue le rôle de métronome, permettant aux instrumentistes de rester au tempo durant l’enregistrement. Chacun des musiciens dû s’assurer de garder le rythme imposé afin de garantir la qualité du montage et la superposition des différents instruments pour la production de la vidéo.


S’enregistrer à la maison fut toutefois un “grand moment de solitude” raconte Anne. La violoniste m’expliqua qu’elle eut recours à son imagination afin d’adopter la meilleure interprétation possible, comme si les autres étaient à ses côtés.

Son avis en voyant la vidéo finie : “une belle réussite!” J'étais contente aussi de voir mes collègues que je n’avais pas vus depuis longtemps!” Anne attend cependant avec impatience de pouvoir jouer de nouveau avec les autres musiciens le 5 juin, même si les répétitions et représentations se feront alors en comité réduit à cause des consignes sanitaires.

Emmanuel André jouant du violon.

Alors vous vous demandez peut-être quel sera le programme du Philhar pour les prochains mois? “Nous espérons donner notre premier concert le 6 juin, dans des conditions évidemment peu habituelles” me dit Emmanuel. Le programme d’ouverture, Métamorphoses de R. Strauss, sera en effet présenté par seulement 20 cordes, et sans public dans la salle. Au vu des circonstances actuelles, toutes les tournées ont été annulées jusqu’au mois de novembre, mais le calendrier comportera toutefois “des rendez-vous passionnants avec les chefs Daniel Harding, Leonardo García Alarcón, et la chanteuse Barbara Hannigan !”

Pour écouter le “Philhar” à distance, rendez-vous sur Amazon, ITunes ou Spotify où vous pourrez trouver leur dernier album dans lequel le chef finlandais Mikko Franck, dirige l’orchestre sur deux morceaux du compositeur français César Franck. Vous pouvez également vous tenir au courant des nouvelles de l’orchestre en vous abonnant au site ainsi que la chaîne Youtube de Radio France.

Join the newsletter!

Follow us on social media

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Copyright © Maison Blaise - All Rights Reserved.